Brioche russe

Ah lala, la brioche est pour moi LE symbole de la gourmandise à l’état pur 🙂

Très proche de la brioche française, cette brioche russe se caractérise par son tressage tout à fait singulier (et amusant à faire) qui la rend particulièrement esthétique. De plus, on y ajoute un badigeon de beurre + sucre entre les deux levées. J’ai lu que certains avaient eu l’idée de le remplacer par du praliné… Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde, d’autant qu’il me reste du praliné d’une précédente recette.

Sa mie est bien filante et sa texture moelleuse, un vrai délice .

Pour la réaliser, il vous faudra être équipé.e d’un robot avec crochet pour le pétrissage.

Allez c’est parti !

Ingrédients pour une grosse brioche russe

  • 600 gr de farine (300 gr de T45 et 300 gr de T55 pour moi)
  • 250 gr de lait tiède
  • 130 gr de sucre en poudre (90 gr pour la pâte et 40 gr pour la garniture)
  • 140 gr de beurre (90 gr de beurre mou pour la pâte et 50 gr de beurre fondu pour la garniture)
  • 12 gr de levure fraîche de boulanger
  • 2 œufs entiers pour la pâte + 1 jaune pour la dorure
  • 1 cuillère à soupe de lait pour la dorure
  • sucre perlé + sucre glace pour la déco
  • 8 gr de sel

Préparation de la brioche russe

Première levée

Délayez dans le bol de votre robot la levure fraîche émiettée dans le lait tiède. Ajoutez une cuillère à soupe de sucre (prélevée sur les 90 gr) et 200 gr de votre mélange de farines, mélangez bien à la spatule et laissez reposer pendant 30 minutes.

Passé ce temps, ajoutez le reste de vos farines (=400gr), le reste des 90 gr de sucre, le beurre mou, les deux œufs entiers et le sel, puis pétrir avec le crochet de votre robot (vitesse mini) pendant 10 minutes. La pâte doit se décoller des parois.

Brioche russe pétrissage comme un coq en pate

Faites une boule avec la pâte et déposez-la dans un saladier huilé au préalable (je trouve que la pâte lève mieux grâce à cette astuce). Si vous avez un four micro-ondes, vous pouvez préparer une étuve en y faisant bouillir un bol d’eau.

Déposez-y ensuite votre saladier recouvert d’un linge et laissez lever la pâte pendant 1h30 environ. Sinon laissez lever votre pâte dans un endroit chaud de votre maison.

Une fois votre pâte bien levée, mélangez dans un bol les 50 gr de beurre fondu avec les 40 gr de sucre restants et laissez refroidir.

Dégazez votre pâte et étalez-la sur un plan fariné de manière à former un rectangle d’environ 30 cm sur 50. Étalez le mélange beurre-sucre au pinceau, puis roulez.

Coupez le haut et le bas à 5 cm du bord, pour faire deux sortes « d’escargots », puis fendez le boudin dans la longueur en veillant à garder une partie liée comme sur la photo ci-dessous. Déposez ensuite un premier escargot dans la jointure, puis enroulez les deux branches, placez le deuxième escargot en bas et faites un joint pour rassembler les deux branches.

Deuxième levée

Déposez cette pâte tressée dans un plat à cake en téflon (le mien fait 30 cm de long), beurré au préalable, et c’est reparti pour une levée dans un endroit chaud comme précédemment pour encore 45 minutes. Après la seconde levée, dorez la pâte avec le mélange lait / jaune d’oeuf, et saupoudrez de sucre perlé. Hop, au four, 180°C en mode chaleur tournante, pour 45 minutes de cuisson.

ATTENTION, ça chauffe vite : laissez cuire 20 à 25 minutes puis recouvrez la brioche d’un papier aluminium pour la deuxième partie afin d’éviter que le dessus ne soit trop cuit.

Votre brioche russe est enfin prête, démoulez-la dès la sortie du four pour arrêter la cuisson et laissez-la refroidir sur une grille.

Une fois tiède, saupoudrez votre SUPEEERBE brioche russe de sucre glace.

Brioche russe comme un coq en pâte - finalisée

Et bon appétit bien sûr ! 🐓🍞🔪

PS : si vous aimez les brioches, il y a aussi notre version avec des pralines roses, une vraie délice (la recette de la brioche n’est pas la même, il s’agit de la recette de Thierry Delabre de Panadero Clandestino, à laquelle j’ai ajouté des pralines)

Et pour accompagner la brioche, pourquoi pas une pâte à tartiner maison… ? Cette recette de Christophe Michalak au chocolat noir et praliné noisettes adoptée par le coq en pâte est 100% addictive !

Laisser un commentaire